Suivez-nous !
Facebook
YouTube
Nous retrouver
[vc_separator type="transparent" position="center" up="15" down="10"] Nous sommes Istres ! Permanence de campagne François BERNARDINI
9, Boulevard de la République
13 800 Istres
[vc_separator type="transparent" position="center" up="8" down="2"] Email : contact@francoisbernardini2020.fr
Téléphone : 07 57 44 48 36
Nicole Joulia : "Avec MM. Raimondi et Caillat, inquiétons-nous pour l'avenir d'Istres“ | François BERNARDINI 2020
16107
post-template-default,single,single-post,postid-16107,single-format-standard,bridge-core-2.0.1,cookies-not-set,tribe-no-js,tribe-bar-is-disabled,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-9.5

Nicole Joulia : “Avec MM. Raimondi et Caillat, inquiétons-nous pour l’avenir d’Istres“

Nicole Joulia : “Avec MM. Raimondi et Caillat, inquiétons-nous pour l’avenir d’Istres“

Chers Amis Istréens,
Je partage la publication de Nicole Joulia qui réagit suite à l’annonce du soutien de René Raimondi à Michel Caillat. La dernière bataille juridique perdue contre moi et son mépris pour Istres lui font oublier qu’il a été élu Conseiller Départemental en 2015 avec vos voix ! Vous saurez vous en souvenir, j’en suis persuadé !

La réaction de Nicole JOULIA


J’ai été informée que René Raimondi apporterait son soutien à Michel Caillat pour les élections municipales.
J’en suis peinée, car lorsque j’ai accepté une candidature en Binôme au Conseil Départemental en 2015 avec lui, j’ai cru qu’il avait tourné la page et que ses griefs contre Istres étaient oubliés pour laisser la place à un travail commun dans l’intérêt de nos populations. Nous avions convenu que je suivrais tous les dossiers d’Istres et lui ceux de Fos et Saint-Mitre.
Aussi, j’ai du mal à admettre aujourd’hui qu’il puisse appeler à voter contre ma propre candidature à la Mairie d’Istres.
J’en conclus qu’il regrette les années où, Michel Caillat alors Maire, n’a pas hésité à laisser brader la ville d’Istres au profit des autres communes du San, ce que j’avais dénoncé haut et fort lorsque j’ai battu Michel Caillat en 2006, alors que le San s’empressait de reléguer la Ville d’Istres au dernier rang. 
Il occulte les difficultés financières de la Ville après le mandat de Michel Caillat, lorsque j’ai dû proposer un plan de redressement à la Chambre Régionale des Comptes pour composer avec le déficit laissé par ce dernier.
Je ne suis pas amnésique et les chiffres sont têtus !
Je suis consternée par cette décision mais suis persuadée que les Istréens n’auront pas oublié cette période difficile où, pour défendre notre Ville, j’ai du combattre seule contre les élus qui siégeaient au SAN, dont René Raimondi alors vice-Président. Il aura fallut attendre la naissance de la Métropole et la Présidence de François Bernardini au Conseil de Territoire, pour réparer cette injustice et qu’Istres retrouve sa légitime place de ville Centre.
En faisant le choix de soutenir Michel Caillat, René Raimondi donne la préférence à un partenaire qui n’a pas démontré la volonté de défendre sa Ville au sein de l’Intercommunalité devenue Métropole, dont je rappelle l’important soutien financier et la reconnaissance qu’elle porte à notre ville. Avec René Raimondi et Michel Caillat, à la Métropole, nous pouvons nous inquiéter pour l’avenir d’Istres au sein de cette collectivité.
Je ne me suis pas permis d’apporter mon soutien de Conseillère Départementale à une candidature dans une commune de mon canton. J’aurais espéré qu’il en soit de même pour René Raimondi, d’autant que son action de Conseiller Départemental sur Istres est inexistante !

Aucun commentaire

Désolé, les commentaires ne sont pas activés

Facebook
YouTube
Aller au contenu principal